FRA - tavernadelpittore

Bistrot e Carpacceria
Vai ai contenuti

Menu principale:

PRÉSENTATION


de Riccardo Franchini

Renato Bacchetta est né le 25 avril 1947 à Casalvolone, dans la province de Novare en Italie. Sa vie sera marquée par d’innombrables déplacements qui l'amèneront à travailler non seulement en Italie, mais également dans toute l’Europe et outre-Atlantique. Son destin est probablement déjà tout tracé lorsque ses parents décident, peu après sa naissance, d'aller vivre à Gozzano, sur les rives du lac d’Orta, où ils gèreront, pendant deux ans, une auberge.
Renato a un caractère fort et déterminé et il sait déjà ce qu’il veut. En effet, il est dynamique et il ne reste pas les bras croisés. Lors de sa dernière année d’école primaire, il travaille dans la crèmerie de la famille Zorzi comme livreur de lait et il perçoit son premier salaire : une rémunération hebdomadaire de 500 lires. Et ce n’est pas tout, pendant la semaine, il va de maison en maison pour apporter les messages téléphoniques pour le compte de Stipel (l'ancienne société de téléphone publique italienne).
C’est à l’âge de 11 ans qu’il débute son parcours naturel (sans doute cela était-il déjà inscrit dans ses gènes) dans le milieu de la restauration. En effet, il commence à travailler au Bar Principe de Borgomanero et tout de suite après, à Novare, à l'hôtel restaurant La Pergola. Dès lors, il continue sur sa lancée sans s’arrêter et c’est grâce à toute une série d’expériences différentes et stimulantes qu’il pourra se forger le caractère et l’intelligence dignes de l’homme hors du commun qu’il est devenu au fil des ans et apprendre, entre autres, à parler quatre langues !
Il obtient sa première gestion estivale comme commis de rang à l’hôtel Splendid de Baveno. Après une courte parenthèse hivernale à Carisio, dans la province de Turin, il se rend sur l’île d’Ischia pour la saison estivale à l’hôtel Excelsior, à Ischia Porto. De la mer à la montagne : l'hiver suivant, on le retrouve à Sestrières, à l'hôtel Duchi d'Aosta, avant de revenir en Campanie aux premières chaleurs printanières, à Naples, à l'hôtel Royal. Ses talents et sa capacité d’organisation ne passeront pas inaperçus, si bien que son maître, M. Poltronieri, l’envoie, en 1964 (à l’âge d’à peine 17 ans), en Allemagne, à Francfort. Cela lui servira de tremplin. En effet, il n’imagine pas qu’à partir de cet instant, il sillonnera de long en large l’Europe, où il découvrira de nouvelles techniques, de nouvelles suggestions, de nouvelles idées, qui feront de lui le chef créatif et innovant que nous connaissons tous aujourd’hui.

Pendant presque trois ans, il travaille en Allemagne, à l’hôtel Frankfurtehof, au restaurant Kupferpfanne, à Jahrhunderthalle, à l’hôtel Monopol Metropol, à l’hôtel Insel de Constance, situé sur le lac du même nom, et enfin, au restaurant de l’aéroport de Francfort. Il ne perd pas une occasion de faire de nouvelles expériences et il part en Écosse à l’hôtel Gleaneagles, pour la saison d’avril à octobre. Enfin, il revient en Allemagne où il travaille au restaurant de la base américaine de l’OTAN. Il repart, ensuite, en direction du nord de l’Europe pour faire une courte étape en Finlande, en Suède et aux Pays-Bas d’où il s’embarque, en 1968, sur un gros navire de la compagnie Holland-American Line, qui parcourt la route Rotterdam, Le Havre, Southampton, Québec, Montréal. Après avoir quitté le navire, il se rend en Espagne, à Torremolinos, où il passe la saison estivale. En décembre de la même année, il se voit offrir la gestion et l’ouverture d’un restaurant italien à Madrid. Enfin un établissement bien à lui où il allait pouvoir exprimer le meilleur de lui-même et obtenir ses propres succès bien mérités. En mars 1970, l'ABC de Madrid, grand quotidien de la capitale espagnole, le classe comme le meilleur restaurant italien de la ville ! Toutefois, malgré cette reconnaissance incontestée et admirable, Renato garde les pieds sur terre et ne se monte pas la tête. Il est habitué à travailler dur, à se remettre toujours en question et à mériter les compliments qu’il reçoit mais il sait également qu’il ne peut pas se reposer sur ses lauriers et qu’il doit toujours retrousser ses manches et trouver de nouvelles idées stimulantes. Fort de cette philosophie, il part vivre à Bilbao en 1972, où il ouvre, avec son frère, un restaurant italien et un club de musique jazz live. Les radios, les télévisions et les journaux locaux couvrent largement l’événement et l'établissement devient l’un des plus appréciés et tendance du moment.
Malgré son emploi du temps bien chargé et ses nombreux déplacements, il trouve le temps de se marier en 1974. De cette union, naîtront deux enfants : Carmelo et Renato. En 1975, il décide de revenir en Italie et il reprend le restaurant S. Pietro de Borgomanero, qu’il gèrera pendant environ six ans avec son frère. Enfin, en 1981, il reprend la Taverna del Pittore d'Arona qu’il dirige depuis environ 30 ans avec succès et avec le même enthousiasme, et surtout avec « raffinement » (comme il aime à l’affirmer), épaulé par son fidèle et incontournable bras droit, le chef Giuseppe Quirico. À ce propos, rappelons que Renato Bacchetta a également créé une « école », à savoir qu'il a donné la possibilité à plusieurs jeunes d'apprendre l'art culinaire, de s'affirmer et de devenir, à leur tour, de grands chefs et d’ouvrir leurs propres établissements aussi bien en Italie qu’à l’étranger.
J’ai demandé à Renato Bacchetta d’où lui est venue l’idée de réaliser un livre aussi important et fascinant : « Beaucoup de mes clients les plus fidèles - m'a-t-il répondu - m'ont, à maintes reprises, invité à écrire un livre de cuisine et je leur ai toujours répondu que tôt ou tard, je le ferais peut-être ».
Quel a été l’élément déclencheur ?

« Après avoir longuement hésité et douté, c’est sans aucun doute la naissance, le 19 février 2008, de ma première et adorable petite-fille Matilde qui m’a convaincu, une petite splendide et pleine de vie ! ». C’est à elle que papy Renato dédie ce livre,
Il ne s’agit pas d’un simple livre de cuisine. C’est bien plus que ça ! C’est le parcours d’une vie, le récit, à travers des recettes, d’une carrière qui a propulsé Renato Bacchetta au sommet de la restauration italienne. C’est une encyclopédie non seulement du goût, mais également de tous les sens : de bons plats, élégants, parfumés, raffinés… un régal pour le palais certes, mais avant tout pour les yeux ! Le tout enrichi de photos d’un niveau technique et artistique très élevé, proposées par Francesco Ragni, expert du secteur, qui a réalisé de nombreux livres de photographies et illustré plusieurs magazines de cuisine, d’art et de mode.
Renato Bacchetta a fait de la cuisine sa raison de vivre et il a été récompensé aussi bien pour le prestige qu'il a su, depuis des années, donné à la ville d'Arona et à toute la province de Novare que pour les innombrables appréciations positives reçues de ses clients, d’un public de connaisseurs, des experts œnograstronomiques, voire de simples clients de passage, qui ont eu la chance de pouvoir savourer ses inoubliables bons petits plats. Depuis toujours, Renato met toute sa passion, son dévouement et sa précision, maniaque oserais-je dire, au service de son activité, pour faire de ses produits et de ses plats, toujours préparés avec des ingrédients frais et de très haute qualité, de véritables chefs-d'œuvre... des œuvres d'art !


 
Torna ai contenuti | Torna al menu